Split et la côte Dalmatienne...

01/04/2021

Amateurs de vieilles pierres, Indiana Jones en herbe, épicuriens avertis... vous voilà prévenus. Une nouvelle étape est à prévoir sur votre carnet de route. Sur la côte adriatique, Split se dresse, fière de son histoire et de sa gastronomie. De Trogir à Omis en passant par Salona, des vins des coteaux escarpés aux oliviers verdoyants, tout est là pour ravir les cinq sens. La beauté de Split et de la côte dalmatienne est que chacun peut y trouver son bonheur 

Trogir

Cette petite île coincée entre le continent et une plus grande île, l'ile de Ciovo, semble vouloir échapper au monde et au temps. En effet, lorsque l'on se promène dans les rues escarpées de cet îlot fortifié, on comprend très vite pourquoi la «Ville musée» a été reconnue au patrimoine universel de l'UNESCO. C'est tout à fait le genre de ville où l'on aime se perdre en laissant la main flirter avec les vieilles pierres et où le bleu du ciel offre un délicat contraste avec les terrasses et rebords de fenêtres fleuris, comme si le temps avait dans sa course oublié cette petite ville. Au croisement des ruelles, vous tomberez nez à nez avec la Cathédrale Saint Laurent, dont la construction s'est étendue du 13ème au 16ème siècle, ou bien encore le palais Cipiko mêlant harmonieusement styles gothique et roman. 

Split 

Cet ancien port de commerce s'est développé autour du palais de l'Empereur Dioclétien. Ses murs fortifiés définissent aujourd'hui les limites de la pittoresque vieille ville. Autoproclamé réincarnation de Jupiter sur terre, Dioclétien a persécuté les Chrétiens des années durant avant d'en épouser une, Priska. Après avoir abdiqué en 305, il se retire à Split dans le palais qu'il avait fréquenté enfant. L'épicentre de la ville est le Peristyle, petite place en contrebas, au pied de la cathédrale Saint Domnius, elle-même ancien mausolée construit au-dessus du temple de Jupiter. Trônant fièrement, un sphinx vieux de 3 000 ans semble y faire un clin d'oeil aux bâtisses voisines datant du 18ème siècle. En journée, les marches de la place servent de sièges aux amoureux et aux promeneurs prenant un café les yeux rivés vers les siècles d'architecture qui les entourent. Et le vendredi soir, alors que la ville s'illumine, des couples s'y enlacent et s'y repoussent au rythme du tango. Pour rejoindre le bord de mer, vous pourrez alors emprunter les caves du palais qui abritent aujourd'hui un marché d'objets traditionnels et d'antiquités. Mais les mélomanes seront attirés vers le Vestibule, par où Dioclétien préparait son entrée dans le Péristyle. Ce grand puits de lumière est souvent la scène d'une représentation de Klapa. Le Klapa est une performance vocale a capella reconnue comme patrimoine immatériel de l'UNESCO. Issues des chants liturgiques de la côte dalmatienne, ces chansons sur l'amour, le vin et le destin prennent une dimension magique entre ces vieilles pierres. Après vous être abreuvé d'histoire, allez profiter d'un bon verre de vin croate sur la Riva, l'équivalent croate de la Promenade des Anglais, où de nombreux restaurants vous proposeront quelques vins locaux réalisés avec un ou plusieurs des 130 cépages uniques en Croatie. Si l'authenticité reste votre priorité, optez pour le cépage crljenak kaštelanski, reconnu pour être l'ancêtre du Zinfandel.

La gastronomie

Méditerranéenne dans l'âme, la cuisine croate se fait à l'huile d'olive issue entre autres de l'île voisine de Brac, qui a accueilli le premier championnat international de cueilleurs d'olives en octobre 2017. Elle met en valeur tant les ingrédients iodés, tels que le poulpe, que terrestres. A ne pas manquer le Prsut, jambon fumé, la Soparnik, fine tourte aux bettes fortement aillée cuite à même la pierre, et la Peka, plat mijoté à base de poulpe, porc, veau ou agneau, proche du tajine qui doit aussi son nom au plat de cuisson le contenant. Précédez cela des liqueurs apéritives locales au citron, à la noix, aux herbes ou à la cerise et poursuivez avec un des 129 cépages restant à goûter. 

Les Indiana Jones rejoindront ensuite Solin (Salona), et ses ruines romaines en cours d'excavation. Les aventuriers partiront vers Omis, dite la «Ville des Pirates». Les voyageurs au pied marin loueront plutôt un bateau pour rejoindre Dubrovnik alors que les férus de Game of Thrones grimperont jusqu'au château de Klis à 10 km de Split, où plusieurs épisodes de la série ont été tournés. Mais attention de ne pas y tomber sous le charme (sous la lame) d'un des Uskok, les membres de l'ancienne garde du château qui perpétuent la tradition militaire ancestrale dans les lieux. Vous l'aurez compris. Personne ne reste insensible au charme de Split et ses multiples influences

Charles